L’histoire de Nintendo.

————————————————————————-

Cet article a été copié pour une consultation rapide depuis le site : https://www.p-nintendo.com/ jusqu’en 2014.

Tout le mérite revient aux rédacteurs des différents articles.

Certaines fois les sources sont indiqués d’autres fois non, aucun référencement ne sera mis en place.

      ————————————————————————-

 

L’histoire de Nintendo de 1889 à 2018

La société Nintendo est la plus ancienne et la plus prestigieuse des sociétés vidéoludiques.
Elle est sans conteste reconnue comme le N°1 mondial en matière de création et de divertissement.
Ses consoles mais surtout ses jeux (Mario, Zelda, Métroid, etc..) sont des références vidéoludiques et ont vivement participé à l’intégration du jeu vidéo dans les familles du monde entier.

 

Nintendo a vendu plus de 700 millions de consoles de jeux vidéo à ce jour

 

Une petite news brève pour saluer un joli record. Les données sont officielles puisque provenant de Nintendo Japon. En additionnant toutes les ventes de consoles de salon, Nintendo a réussi à placer dans nos chaumières (au niveau mondial cela s’entend, même si 10% du stock des consoles doivent bien se retrouver dans le domicile de trois de nos rédacteurs répondant au nom de X, B et P, à vous de trouver, ce sera le jeu de la journée mais on préfère prévenir qu’il n’y a rien à gagner, notre rédacteur chef étant perdu en vacances), en additionnant les ventes de NES, SNES, Nintendo 64, GameCube, Wii, Wii U et Nintendo Switch, on obtient un total de 300 millions de consoles.
A ce chiffre, on rajoute maintenant le total des ventes de consoles portables, à savoir donc le Game Boy (et Game Boy Color), le Game Boy Advance, la famille Nintendo DS et la famille Nintendo 3DS, ce qui nous donne un total de 427,11 millions de consoles portables.
On additionne le tout et on obtient le faramineux résultat de 727 millions de consoles vendues pour Nintendo, le constructeur ne précise pas si les mini-NES et mini-SNES sont comptabilisés dans ce résultat et il manque au tableau le tristement célèbre Virtual Boy, qui malgré son échec, a vendu quelques exemplaires.

Et les ventes de jeux ?

Cela commence à devenir difficile à afficher sur une calculatrice de primaire : 2,4 milliards de jeux sur console de salon et quasiment 2,2 milliards de jeux sur console portable. Pour les détails plus précis par console, voici les tableaux compilés par Nintendo Life:
Toutes ces données sont arrêtées au 30 juin 2018, le compteur continue à tourner depuis. Une belle image du poids physique de Nintendo sur la planète jeux vidéo, ce sont les industries du recyclage qui doivent apprécier de retraiter tous ces composants ! Reconnaissons cependant que le matériel Nintendo est réputé solide, on croise les doigts pour que cela continue ainsi.
Source : Nintendo Japan, via Nintendo Life

5166 employés en Stock !!

Avec l’annonce des résultats financiers clôturant l’année fiscale au 31 mars 2017, nous pouvons apprendre divers renseignements sur la vie quotidienne de Nintendo. Parmi les informations, l’actualisation du nombre d’employés travaillant au sein de Big N, en petite hausse.

Si vous souhaitez rejoindre la grande famille du personnel travaillant pour Nintendo, voici les dernières demandes de postes listées par la compagnie :
– Concepteurs 3DCG (topographie, modélisation de personnage et animation de personnage)
– Web designer
– Concepteur UI / UX
– Concepteur d’effets
– Artiste technique
– Personnel de production vidéo / vidéo
– designer publicitaire
– concepteur de colis
– designer de produit
– Concepteur 3DCG (illustration CG)
– illustrateur de personnage

Si vous êtes intéressés par tous ces postes, il vous faudra maitriser parfaitement l’anglais (et un peu le japonais) car vous devrez travailler à Kyoto.

Même si nous avons appris le départ à la retraite d’un membre emblématique de Nintendo en la personne de Genyo Takeda, Nintendo a ces derniers mois effectué quelques recrutements pour pouvoir affronter les nouveaux challenges et permettre la réalisation de ces objectifs dans des domaines très diversifiés.

 

Voir l'image sur Twitter

Comme on peut le constater, cette courbe qui avait connu une petite baisse ces deux dernières années repart désormais à la hausse de manière contenue. Ce n’est pas un expansion impressionnante. Au niveau effectif, Nintendo reste un petit comparé à ces deux concurrents et certains grands studios de jeux vidéo. Il sera intéressant de suivre la montée en puissance de certains secteurs même si Nintendo a su s’entourer de nombreux partenaires pour ne pas avoir à embaucher elle-même dans toutes les directions.

 

Nintendo livre les chiffres de ventes annuels de ses jeux first-party

Les résultats financiers dévoilés il y a quelques jours maintenant continuent d’alimenter l’actualité en chiffres. La preuve une nouvelle fois avec les ventes de jeux Nintendo sur l’année fiscale écoulée.

 

La dernière conférence destinée aux investisseurs n’a pas totalement fini de nous révéler ses chiffres. Ce coup-ci c’est au tour des ventes de jeux publiés par Nintendo d’être mises en avant dans un tableau récupéré sur le site dédié aux actionnaires par un membre de Neogaf. Des données qui viennent compléter les premiers retours que nous avions eu il y a deux jours.

Un tableau pas tout à fait exhaustif puisque 1-2 Switch (environ 1 million d’exemplaires) et Fire Emblem Fates (aucune donnée à ce jour) manquent à l’appel. Mais de quoi suffire à se faire une large idée des succès de l’année fiscale écoulée qui, on le rappelle, s’étalait du 1er avril 2016 au 31 mars 2017.

 

Si on prend les données dans le détail on s’aperçoit rapidement que Pokémon Soleil & Lune règne en maître sur cette année, et de loin, avec des résultats qui ont déjà rattrapé la version Noir & Blanc pourtant sortie en 2011. Le remake Rubis Omega & Saphir Alpha est déjà loin derrière malgré sa sortie en 2014 et l’épisode Diamant & Perle sorti il y a 10 ans sur Nintendo DS devrait rapidement être dépassé. Même chose pour Pokémon X & Y qui, malgré d’excellentes ventes cette année, voit son avance fondre comme neige au soleil, sans mauvais jeu de mot. De là à penser que Soleil & Lune dépassera à terme les Pokémon Bleu, Rouge et Vert qui ont lancé la franchise sur console et leur 30 millions d’unités écoulées, il n’y a qu’un pas.

On l’a souvent évoqué, mais The Legend of Zelda : Breath of the Wild réussit également une grosse performance puisqu’il parvient à se placer à la seconde place du classement en seulement 29 jours dans sa version Nintendo Switch. La version Wii U n’est pas en reste puisqu’elle a convaincu plus d’un million de joueurs, là aussi en un minimum de temps.

Du côté des nouveautés 2016, les jeux 3DS ont plutôt bien fonctionné avec Super Mario Maker et Kirby : Planet Robobot qui se placent tous les deux dans le Top 10 avec respectivement 2,3 et 1,3 millions d’exemplaires vendus. Le reste du classement est essentiellement composé de long-sellers, avec l’infatigable Mario Kart 7 qui vend encore près de 2 millions d’unités malgré ses 5 ans d’âge et les communautaires Animal Crossing: New Leaf et Tomodachi Life dont les ventes ont grimpé de 10% encore cette année.

Nous ne reviendrons pas en détails sur les ventes des éternels Wii Sports et Wii Party qui tiennent en vie une Wii pourtant vieillissante. Reste à savoir si elle deviendra obsolète à partir du moment où le constructeur nippon se décidera à sortir des party-games équivalent sur Nintendo Switch, et ainsi tirer pleinement parti des joy-cons. Même chose pour Super Mario Galaxy qui pourrait bien être rapidement remplacé par le très attendu Super Mario Odyssey dans le coeur des joueurs.

1,5 millions de consoles Switch vendues dans le monde selon SuperData (14/03/2017)

Les premières compilations de vente de Switch au niveau mondial commence à arriver. La nouvelle console se serait ainsi écoulée à 1,5 millions de consoles depuis le 3 mars, on est clairement proche des limites de stocks initiaux.

Selon les données recueillies par la société SuperData et en croisant ses propres statistiques avec les données fournies par le magazine Famitsu et la firme allemande GFK, nous aurions donc les chiffres de vente suivants pour la Switch :
360 000 consoles au Japon et quasiment les mêmes données en Europe (dont 110 000 en France, 85 000 au Royaume-Uni), 500 000 consoles aux États-Unis. Et ce sont des données qui prennent en compte principalement les chiffres de la première semaine.

Nintendo s’était fixée le cap des 2 millions d’exemplaires vendus jusqu’à fin mars, et à ce rythme, elle ne devrait pas avoir grand mal à l’atteindre et si cela se trouve, c’est déjà atteint. C’est une bonne nouvelle pour la firme car ces données sont les achats du public depuis les points de vente alors que les deux millions d’exemplaires de ventes espérées correspondaient au stock acheté par les revendeurs. Conséquence, cela confirme bien une pénurie de la console chez de nombreux détaillants et cela risque de perdurer jusqu’à fin mars. Les détaillants vont devoir composer avec cette situation pendant quelques temps en attendant que Nintendo ait réussi à augmenter son volume de production, puisque la demande est forte.

Au niveau des jeux, SuperData indique que 89% des acheteurs de la Nintendo Switch ont également acheté la dernière aventure de Link, The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Sans surprise, il a été le jeu le plus vendu de la console, ce qui donnerait une estimation de 1,34 millions de copies de Zelda vendues sur Switch, et il reste encore à ajouter les ventes de la version Wii U, pour le moment non connues.

Le lancement de la Switch parmi les plus réussis selon GameStop

La chaîne de magasins GameStop a affirmé aujourd’hui que le lancement de la dernière console de Nintendo avait été parmi « les plus forts et réussis » à ce jour.

Il faudra encore attendre quelques jours pour avoir les premiers chiffres de vente de la Nintendo Switch mais les premiers signes sont en tout cas prometteurs.

Si le lancement en mars, une période relativement creuse pour les achats importants comme une console de jeu, ne devrait pas permettre à la Switch de battre les records de lancement de la Wii en fin d’année 2006, la dernière console de Nintendo devrait afficher des chiffres de vente plus que corrects étant donné le contexte actuel.

C’est en tout cas ce qu’affirme GameStop. La chaîne de magasins nord-américaine a déclaré que le lancement de la Nintendo Switch étant « l’un des forts et réussis ».

Tous les magasins du pays ont reçu des clients qui n’en pouvaient plus d’attendre de mettre la main sur la toute nouvelle Nintendo Switch. Nous avons même eu des clients qui faisaient la queue depuis la veille dans le but d’être parmi les chanceux à acheter la console en magasin. Cela a été l’un des plus forts et réussis lancements de consoles pour GameStop depuis plusieurs années. Pour tous les fans à la recherche de la Nintendo Switch, ne vous inquiétez pas, nous en aurons bientôt plus ! Et nous sommes certains que ceux qui ont assisté au lancement à minuit pour récupérer leur nouvelle console se sont fait porter malade au travail le lendemain avec « la grippe du jeu » juste pour rester chez eux et jouer encore davantage !

Cette déclaration concerne le lancement américain de la console. En France, les choses semblent aussi réussies pour la Nintendo Switch qui semble profiter du bouche à oreille concernant le tout dernier Zelda. The Legend of Zelda : Breath of the Wild est affiché en rupture dans plusieurs boutiques.

Nintendo Switch : une première publicité

La Nintendo Switch arrive le 3 mars. Une date à la fois terriblement éloignée pour les fans ayant déjà réservé leur console mais aussi très proche pour tout le service marketing de Nintendo à qui il ne reste que quelques semaines pour faire connaître la future console de la marque japonaise.

Les premières publicités devraient donc arriver très prochainement sur tous les types de support. Pour commencer, il faudra se contenter de cette vidéo postée par Nintendo Allemagne sur sa page Facebook :

La vidéo reprend un peu l’humeur de la première vidéo de Switch en fin d’année dernière. On retrouve la console et ses différentes formes d’utilisation : à la maison, en voyage, avec ou sans le Joy-Con Grip.

En revanche, le mode multijoueur et le partage de la paire de Joy-Cons avec un autre joueur n’est ici pas mis en avant. Et pour cause, le joueur de la pub s’amuse uniquement avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild, un titre solo uniquement.

La fin d’une époque et le début d’une autre !!

Lancée en novembre 2012, la Wii U incarnait le poulain de Nintendo pour la course des consoles de huitième génération. Malheureusement, cette machine n’a pas obtenu le succès escompté et la compagnie nippone avait osé l’impensable en annonçant qu’une nouvelle console était déjà en développement l’année dernière.

 

La Nintendo Switch sera commercialisée dès le mois de mars 2017 – c’est la nouvelle qui a secoué la planète jeux vidéo hier. Tout le monde attend beaucoup de cette mystérieuse machine et pourtant, il ne sera pas possible de la voir cette année lors de l’E3 puisque la seule arme de Big N pour ce salon sera le nouveau Zelda.

« La NX, c’est bien beau tout ça, mais que va-t-il advenir de la pauvre Wii U ? » Il semblerait qu’un premier élément de réponse ait été donné par l’actuel président de Nintendo lors d’une récente séance de questions / réponses réalisée avec les investisseurs. D’après Reuters et BBC, Tatsumi Kimishima aurait expliqué que la production de la Wii U serait arrêtée dès le mois de mars 2018.

Une information qui ne pourra être officialisée que lorsqu’une transcription de la fameuse conférence sera rendue publique par la compagnie nippone. Notez que cela représenterait plus de cinq années de production, soit deux ans de moins que pour la Wii.

Après l’annonce de la date de sortie de sa prochaine console de salon la Nintendo NX et l’annonce du report du prochain The Legend of Zelda à 2017, le géant japonais profite de son rapport financier annuel pour dévoiler la liste des dix meilleures ventes sur ses machines Wii U et Nintendo 3DS.

Notez que le classement ci-dessous comprend aussi les versions dématérialisées des titres ainsi que les jeux vendus en bundle avec les consoles.

Mario, Roi de la Wii U

Sans grande surprise, Mario domine le classement des meilleures ventes sur la Wii U. Mario Kart 8 monte sur la première marche avec un total de 7.5 millions d’unités écoulées depuis sa sortie le 30 mai 2014. On notera aussi que Splatoon, la seule véritable nouvelle licence de ce classement, s’est aussi très bien vendu avec un total de 4,27 millions d’exemplaires distribué au public. La console s’est de son côté écoulée à 12,80 millions d’exemplaires depuis son lancement en novembre 2012.

 

Une 3DS à l’heure des Pokémon

Le duo Pokémon X/Y domine le classement des ventes 3DS avec un impresionnant chiffre de 14.7 millions d’exemplaires ecoulés. La licence occupe aussi la troisième place de ce podium avec Pokémon Rubis Omega/Alpha Sapphire vendus à 11.84 millions. Mario Kart 7 se classe en seconde position avec 13.26 millions de ventes. La console portable s’est écoulé à 58,85 millions d’unités depuis son lancement en début d’année 2011.

 

Présentation officielle de la Nintendo Switch

Nintendo a diffusé ce jeudi 20 octobre 2016 à 16h la toute première vidéo de présentation de sa prochaine console de salon, la Nintendo Switch, nom officiel de ce que nous appelions jusqu’alors la Nintendo NX.

1e vidéo de présentation Nintendo Switch 12/10/2016

Si le trailer de présentation de la Switch nous a indiqué le concept général de la console, de manière concise, avec des exemple de jeux et d’utilisations, il reste quelques mystères, tels que les performances et la durée de vie de la batterie. Sur la manette, c’est un bouton qui intrigue :

Ce bouton carré avec en rond dedans, il est difficile de dire ce à quoi il pourrait servir. Pas de logo qui indiquerait que c’est un bouton power, il pourrait donc logiquement s’agir d’un bouton « Share », comme on en trouve sur la manette de la PlayStation 4. Vite Nintendo, on veut des réponses à nos questions !

Le journaliste Takashi Mochizuki, correspondant pour le Wall Street Journal au Japon, a participé au briefing des investisseurs (oui, ce même briefing que l’on pensait annulé !), et a partagé sur Twitter certaines des remarques faites par le Président de Nintendo, Tatsumi Kimishima.

Nintendo Switch
La Nintendo Switch n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre !

Il s’est notamment exprimé sur la Nintendo Switch, annoncée la semaine dernière, et qui sera lancée en mars 2017, c’est-à-dire durant cette année fiscale. C’est la raison pour laquelle M. Kimishima était donc plutôt enclin à partager quelques informations, même s’il a su garder sa langue sur des aspects tels que le prix et les jeux de lancement effectivement prévus.

Nintendo prévoit 2 millions de Switch pour le lancement

Tout d’abord, Tatsumi Kimishima a indiqué que Nintendo prévoyait de commercialiser 2 millions de Switch pour sa sortie. C’est peu et beaucoup à la fois : si la console sort début mars, cela ne sera pas suffisant, mais si la console sort fin mars, cela sera tout à fait suffisant !

Quel sera le prix de la Nintendo Switch ?

À cette question, Tatsumi Kimishima répond de façon détournée, en indiquant que si Nintendo ne perdra pas d’argent sur la vente d’une Nintendo Switch, la firme a aussi entendu les consommateurs quant au prix qu’ils seraient prêts à payer pour une machine. Bref, on ne sait pas encore quel sera le prix de vente de la console, mais on le saura bien assez tôt quand les catalogues des distributeurs vont commencer à proposer la console !

Les prochaines infos pour 2017

Maintenant que l’on a vu la console et que l’on a compris ce dont il s’agissait, il faudra se montrer patient. Nintendo n’entend pas partager plus d’informations sur sa console avant le début de l’année prochaine.

Avec une fin d’année largement occupée par Pokémon Soleil/Lune et quelques sorties intéressantes sur 3DS, nous aurons quoi qu’il en soit fort à faire. Alors montrons-nous patients (et jetons-nous sur chaque nouvelle rumeur en attendant !).

 

Tout sur My Nintendo, le nouveau système de fidélité de Big N

Nintendomaniaque, attends-toi à être fidèle : avec le lancement, ce 31 mars, de My Nintendo, Nintendo devra tout savoir de toi et de tes achats pour te récompenser à ta juste valeur !

Ce jeudi 31 mars, les fans de Nintendo vont pouvoir découvrir la toute première application mobile de Nintendo, Miitomo. Cette application n’arrive pas seule, puisque Nintendo profite de l’arrivée de son réseau social pour lancer, par la même occasion, son nouveau système de fidélité, en remplacement du Club Nintendo. Appelé My Nintendo, ce service aura besoin de tout savoir de vos activités concernant vos jeux et apps Nintendo pour vous récompenser.

Pré-inscription à Miitomo : votre compte Nintendo

D’ailleurs, vous pouvez depuis quelques semaines déjà vous pré-inscrire pour être informé de la disponibilité de Miitomo. Pour ce faire, rendez-vous sur le site officiel de Miitomo.

Miitomo : connaissez-vous vos amis par coeur ?

Cette pré-inscription n’est possible qu’à partir d’un compte Nintendo, qui sera de facto lié à My Nintendo. Pour créer votre compte Nintendo, vous pourrez utiliser l’un des modes suivants : Identifiant Nintendo Network, Facebook, Twitter ou Google+. C’est bien la façon la plus simple de créer votre compte, surtout si vous passez par votre identifiant Nintendo Network.

Si vous n’avez rien de tout cela, vous pouvez compléter un formulaire dans lequel vous allez renseigner : votre pseudo (10 caractères maximum), votre adresse e-mail, un mot de passe. Ajoutez à cela votre date de naissance, votre sexe, votre pays et votre fuseau horaire. Cochez si vous souhaitez recevoir les communications de Nintendo, cochez pour accepter les termes du contrat relatif au compte Nintendo et la politique de confidentialité, et Créez votre compte.

Site officiel My Nintendo

 

Association identifiant Nintendo Network My Nintendo et Miitomo

Jeudi, lorsque Miitomo sera disponible sur iOS et Android, vous pourrez alors lier votre compte Nintendo à l’application, et entrer dans la grande famille My Nintendo, le nouveau service de fidélité de Nintendo. Grâce à la sortie de l’application au Japon, on sait quels sont les premiers cadeaux My Nintendo offerts par Nintendo.

My Nintendo : comment ça marche ?

Miitomo étant le premier service vraiment lié à My Nintendo, Nintendo avait besoin de lancer les deux systèmes simultanément. C’est la raison pour laquelle plusieurs maintenances eShop Wii U et 3DS ont eu lieu ces dernières semaines, pour permettre à tous ces services de se parler les uns avec les autres.

Et pour cause : Miitomo va vous permettre, en fonction de vos actions et de vos achats in-app, de gagner des Points My Nintendo. Il existe deux types de points : les points Or et les points Platine, que nous vous avions présentés à l’occasion des derniers résultats financiers de Nintendo au cours desquels Tatsumi Kimishima avait longuement évoqué l’arrivée de My Nintendo.


Du platine ? De l’or ? Cela dépendra de votre interaction !

Au Japon, on a pu découvrir plusieurs types de cadeaux que Valentin avait résumés dans cette news :
– Cadeaux Miitomo : un costume Mario ou des tickets de jeu en échange de Points Platine
– Réductions : 20 à 50% de réduction sur des jeux complets via l’eShop contre des Points Platine
– Jeux gratuits : des jeux offerts contre des Points Or ou Platine selon les cas
– Thèmes 3DS : des thèmes My Nintendo Mario ou DK contre 200 Points Platine.

Pour gagner des points, vous allez d’une part acheter des jeux en téléchargement, voire peut-être effectuer des achats in-app, ou plus vraisemblablement effectuer des missions dans les jeux Nintendo compatibles, à l’instar de Miitomo.

Voici quelques unes des missions que vous pourrez effectuer pour gagner des points Or ou Platine dans la première appli mobile de Nintendo, Miitomo :

Une année 2016 très intéressante pour Nintendo

Nintendo a eu beaucoup de hauts et des bas dans sa carrière. Un grand nombre de personnalités de l’industrie voudrait que l’année 2015 reste comme l’une des plus rudes que l’entreprise ait eu à traverser.

Même si effectivement l’année a été délicate avec le décès de son PDG, et des annonces de jeux qui n’ont pas emballé les foules ou même déclenché de sérieuses critiques, il y a eu des signes très encourageants pour l’entreprise, tout particulièrement pendant la deuxième moitié de l’année.

Outre le retour à l’équilibre budgétaire, les bons signaux se sont accumulés :

– La Wii U que l’on disait totalement hors course et agonisante c’est sérieusement réveillée, d’abord sur le marché américain et ces derniers temps sur le marché japonais. Les sorties cumulées de Splatoon et Super Mario Maker ont été une formidable bouffée d’oxygène ludique (et pas uniquement pour la console Wii U) avec des produits se démarquant réellement de la concurrence. Et le bon accueil de titres comme Xenoblade Chronicles X en Europe et US et de Genei Ibun Roku #FE au Japon montre que la console ne reste plus cantonnée à son seul statut de console familiale.

– La New 3DS se vend très bien sur tous les continents et ce malgré l’ancienneté de la famille 3DS. Ce petit coup de boost hardware a relancé les ventes. Et avec des jeux comme Animal Crossing: Happy Home Designer, La nouvelle maison du style 2, Monster Hunter X, elle cartonne. Au regard de la quantité de RPG devant s’abattre sur le marché européen durant la première moitié de l’année 2016, la hype ne semble pas près de retomber.

– Le marché des cartes et figurines amiibo, énorme succès, va se poursuivre avec les séries 3 et 4 des cartes animal crossing, l’arrivée des derniers challengers de Super Smash Bros. en figurines.

– Le marché mobile va être un des gros morceaux. Entre Miitomo qui pose encore quelques questions et l’incroyable Pokémon GO qui déclenche les plus grands fantasmes, les premiers pas de Nintendo dans le marché mobile sont très attendus pour voir quel sang neuf la firme peut injecter dans ce marché très dynamique.

– Enfin la présentation de la NX sera bien évidemment la grosse attraction avec notamment le retour possible des éditeurs tiers.

Il reste également les plus grandes implications de la firme dans les services de communication mondiaux (Line…) et dans les conférences de programmation pour ne plus louper le coche de ses kits de développement, une des grosses erreurs du lancement de la Wii U. Alors oui, il ne faut pas s’attendre à retrouver tout de suite les années fastes du Game Boy, de la Wii et de la DS mais le passé a montré que Nintendo avait toujours réussi à rebondir. 2016 ne sera pas la nécrologie de la marque mais une année très intéressante à regarder.

Résultats financiers de Nintendo : 1er trimestre 2015-2016

Nintendo vient de communiquer ses résultats financiers pour la période du 1er avril au 30 juin 2015, ce qui correspond au premier trimestre fiscal 2016 de la firme. Ces résultats sont meilleurs qu’attendus par les analystes.

Chiffre d’affaire et bénéfice du premier trimestre

Avec un chiffre d’affaires de 90 milliards de yens, soit 660 millions d’euros, Nintendo voit son revenu augmenter de 15 milliards de yens par rapport à la même période l’année dernière. Cela lui permet de dégager un revenu opérationnel de 1,1 milliard de yens, soit 8 millions d’euros : c’est bien mieux que la perte de 9,5 milliards de yens dont Nintendo avait souffert l’an dernier.

Les analystes semblaient s’accorder sur une perte de 900 000 euros, on peut donc se réjouir de voir que Nintendo a pu créer la surprise avec un résultat meilleur qu’attendu. Ce bénéfice se confirme par le gain de 50 centimes par action.

Ce premier trimestre 2015 est de bon augure pour Nintendo, qui signe là sa meilleure performance depuis 2012 : c’est même la première fois que Nintendo reste positif à l’issue du trimestre depuis… 2011 !

Et signe que Nintendo continue de travailler pour préparer son avenir, la société gagne de l’argent même en augmentant ses dépenses de recherche et développement, sur Wii U, qui ont permis de relancer (un peu !) les ventes de la console.

Sur l’ensemble de l’année, Nintendo pense vendre 4,16 milliards d’euros de produits, pour générer un bénéfice de 366 millions d’euros, ce qui est en phase avec les premières estimations communiquées à la publication du bilan annuel 2015.

Ventes de consoles et de jeux sur le premier trimestre

– Nombre de consoles 3DS vendues : 1.01 million
– Nombre de consoles Wii U vendues : 0,47 million
– Nombre de jeux 3DS vendus : 7,92 millions
– Nombre de jeux Wii U vendus : 4,55 millions

Parmi les bonnes nouvelles, Nintendo confirme le lancement très réussi de Splatoon avec 1,62 millions d’exemplaires.

Les ventes de jeux en téléchargement se sont élevées à 12 milliards de yens (soit 88 millions d’euros).

Les quantités vendues de jeux 3DS et Wii U à jour

– Pokemon XY : 13,99 millions
– Pokemon ORAS : 10,27 millions
– Super Smash 3DS : 7,04 millions
– Super Smash Wii U : 3,83 millions
– Mario Kart 8 : 5,43 millions

DeNA : un accord crucial

Malgré les douloureux évènements de ces derniers jours, les liens entre Nintendo et l’entreprise du jeu mobile ne sont pas près de se briser, la preuve avec l’importance que revêt l’accord aux yeux de DeNA.

Le PDG de DeNA West, Shintaro Asako, a récemment discuté des plans de la société avec Nintendo lors de la Pocket Gamer Connects à San Francisco.

Comme l’avait déjà déclaré le regretté Satoru Iwata, le premier jeu produit en partenariat entre les deux sociétés sortira sur nos smartphones d’ici fin 2015. Celui-ci sera suivi par quatre autres jeux avant mars 2017.

Je comprends que certaines personnes aiment les RPGs, les jeux occasionnels… C’est pourquoi nous avons décidé de travailler ensemble pour créer cinq jeux marquants aux styles différents.

Satoru Iwata et Shintaro Asako
Satoru Iwata et Shintaro Asako

Nous voulons nous assurer qu’avec ces cinq prochaines productions nous pourrons attirer des centaines de millions de personnes.

Bien que DeNA ait travaillé avec des licences telles que Transformers, Disney et Marvel, Shintaro Asako décrit l’accord conclu avec Nintendo comme « le partenariat le plus crucial » pour l’entreprise. Mais il faut garder à l’esprit que cela implique un défi important pour les deux entreprises et que « les gens en attendent beaucoup ».

Nintendo NX : La Wii U et la 3DS lui survivront

Satoru Iwata a confirmé lors de la conférence aux investisseurs du 26 juin qu’après la sortie de la Nintendo NX, des jeux continueront à sortir sur Wii U et sur 3DS… au moins pendant quelque temps !

Interrogé sur le sort réservé aux sorties sur Wii U et 3DS une fois la Nintendo NX disponible, Satoru Iwata s’est (évidemment) voulu confiant, confirmant que des sorties continueraient à avoir lieu sur toutes les consoles, même après la sortie de la NX.

Une console chasse l’autre. C’est un proverbe bien connu des joueurs qui, à la sortie d’une nouvelle console, voient la génération précédente partir peu à peu, chassée par la nouvelle.

La conférence aux investisseurs a permis à Satoru Iwata de répondre à une question d’un investisseur concernant le sort réservé par Big N à la Wii U et à la Nintendo 3DS, une fois la NX sortie. Le Président de Nintendo s’est voulu rassurant – mais quel Président d’entreprise ne l’aurait pas été – en expliquant :

Concernant votre inquiétude sur ce qui arrivera à la Wii U ou à la Nintendo 3DS, la NX est une nouvelle console, donc la base installée devra être construite à partir de zéro. Quand la NX sortira, il y aura déjà un certain nombre de Nintendo 3DS et de consoles Wii U largement répandues dans le marché, donc d’un point de vue vente de jeux, il serait grandement inefficace d’arrêter de commercialiser des jeux pour la 3DS et la Wii U dès le lancement de la NX.

Donc, pendant que nous préparons la NX pour l’avenir, nous discutons avec nos équipes de développement internes mais aussi avec les studios de seconde partie avec lesquels nous co-développons des jeux et avec les éditeurs tiers, sur la question de la création de jeux pour Wii U et 3DS.

Ainsi, je crois que votre inquiétude ne devrait pas se concrétiser immédiatement. Concernant la Wii U, nous continuerons à faire des efforts, car c’est une priorité au sein de la société de satisfaire au maximum les consommateurs qui ont acheté la console.

Nintendo NX : nouvelles rumeurs sur son prix et ses capacités

De nouvelles rumeurs surgissent sur la toile concernant la future console de Nintendo, nom de code NX. En effet, on vient d’apprendre que Kevin Callahan, le responsable de Diddy Kong Racing 2, affirme que cet épisode est actuellement en cours de développement pour le projet NX !

Et il rajoute que Nintendo vise à lancer sa future console pour 149,99 $ :

Le projet Diddy Kong Racing 2 a migré sur la nouvelle console de Nintendo qui sera lancé en 2016. La nouvelle plateforme vise un prix de 149,99 $ afin d’éviter une concurrence direct avec la PlayStation 4 et la Xbox One. La société craint que sortir une autre console au prix de ses concurrentes au milieu d’une génération, où la plupart des consommateurs ont déjà investi dans une PlayStation 4 ou Xbox One, serait un suicide commercial.

Les kits de développement Wii U sont utilisés pour développer les jeux de la NX. Le matériel utilisé pour la NX est techniquement semblable à une Wii U avec une mémoire plus élevée et un CPU en légère hausse.

Voilà qui nous éclaircit sur la politique commerciale de Nintendo pour sa prochaine console.
Toutefois il convient de prendre toutes ces informations avec de (grosses) pincettes, car on le rappelle, ce ne sont que des rumeurs.

Fermeture officielle du Club Nintendo en Amérique

Club Nintendo of America.
2 octobre 2008 – 30 juin 2015.

Petite minute de silence pour indiquer que le Club Nintendo en Amérique vient de fermer ses portes. Voici le billet que le club vient d’afficher :

Le programme de fidélité de Nintendo, qui récompensait les membres pour l’achat de ses jeux en fournissant des pièces qui pouvaient être dépensées pour divers jeux sur Wii, 3DS et Wii U ainsi que des goodies exclusifs, a officiellement fermé.

Le programme a été lancé officiellement en 2008 en Amérique du Nord. La plupart des jeux de la Nintendo DS et au-delà étaient accompagnés de coupons du Club Nintendo sur lesquels se trouvaient des codes que vous pouviez entrer ensuite sur le site du Club Nintendo. Vous pouviez obtenir des pièces de monnaie après ’avoir rempli un court sondage. Ceux qui avaient 300 pièces atteignaient le « statut d’or », tandis que ceux qui avaient recueilli plus de 600 pièces de monnaie durant une année du « Club Nintendo » atteignaient le « statut de platine ». À la fin de chaque année Club Nintendo, des cadeaux sortaient pour l’ensemble des membres « Gold » et « Platinum ». Typiquement, les membres « Platinum » recevaient de meilleures récompenses, mais ils pouvaient choisir les récompenses « Or » s’ils les préféraient.

À ce jour, nous attendons toujours l’ensemble des détails de fonctionnement du nouveau programme de fidélisation, en espérant un aspect plus convivial, et moins de problème d’accès serveur lorsque les nouveaux goodies apparaîtront.

Et chez nous, avez-vous été satisfait du Club Nintendo depuis sa création? Que voulez-vous voir mis en œuvre ou pris en compte dans le nouveau programme? N’hésitez pas à nous envoyer en images les plus belles pièces que vous avez pu obtenir via ce programme.

Bilan Des consoles Nintendo

Après avoir dévoilé son bilan il y a 2 jours, Nintendo continue de nous abreuver de chiffres puisque après avoir mis en ligne quelques documents annexes comprenant par exemple la liste des million sellers de l’année, Big N vient de présenter les chiffres de ventes de toutes ses consoles.

Ventes de consoles (en millions d’unités vendues) Ventes de jeux (en millions d’unités vendues)
Wii U 9.20 52.87
3DS 50.41 215.96
Wii 101.44 905.27
DS 154.01 946.62
Game Boy Advance 81.51 377.42
Game Boy 118.69 501.11
Gamecube 21.74 208.57
N64 32.93 224.97
SNES 49.10 379.06
NES 61.91 500.01

Evidemment, c’est la DS qui reste la console la plus vendue de l’histoire de la marque puisque, pour rappel, il s’agit ni plus ni moins que de la deuxième machine la plus vendue de tous les temps derrière la PS2. Du côté de la Wii U et de la 3DS, on retrouve bien sûr les chiffres avancés lors du bilan.

La 3DS affiche donc un score décent, mais voit actuellement ses ventes diminuer tandis que la Wii U se situe encore sous la barre des 10 millions de machines vendues, mais enregistre un net progrès avec une croissance de l’ordre de 19% sur l’année. Notons d’ailleurs que ces documents indiquent qu‘en moyenne, les possesseurs de Wii U ont acheté 5,7 jeux, ce qui la place au-dessus de la 3DS dans ce domaine.

Suite à la publication de ses derniers résultats trimestriels, Nintendo diffuse comme à son habitude quelques documents annexes au sein desquels on trouve cette liste de million sellers. Les chiffres comprennent les ventes seules, en bundle et en téléchargement.

Jeux 3DS

Jeux Wii U

 

Nintendo : chiffres de vente pour le 1er semestre 2014-15

En plus de ses résultats pour le premier semestre de l’année fiscale 2014-15, Nintendo nous fournit également quelques chiffres de ventes pour ses consoles.

Ce matin, Nintendo a dévoilé ses résultats pour le premier semestre de l’année fiscale 2014-15 . Sans surprise, la Wii U se porte bien mieux que l’année dernière, lors de la même période, principalement grâce à Mario Kart 8 et Hyrule Warriors. Quant à la 3DS, les ventes sont une nouvelle fois en baisse, et la barre du million est à peine franchie niveau Hardware.

Wii U

– consoles (1er semestre) : 1 120 000 unités (+ 660 000 unités par rapport au 1er semestre 2013-14)
– consoles (2ème trimestre) : 610 000 unités (+ 290 000 unités par rapport au 2ème trimestre 2014)
– consoles (total) : 7 290 000 unités

– jeux (1er semestre) : 9 400 000 unités (+ 3 100 000 unités par rapport au 1er semestre 2013-14)
– jeux (2ème trimestre) : 5 010 000 unités (- 260 000 par rapport au 2ème trimestre 2013-14)
– jeux (total) : 41 167 000 unités

Nintendo 3DS

– consoles (1er semestre) : 2 089 000 unités (- 1 800 000 unités par rapport au 1er semestre 2013-14)
– consoles (2ème trimestre) : 1 270 000 unités (- 1 220 000 unités par rapport au 2ème trimestre 2013-14)
– consoles (total) : 45 420 000 unités

– jeux (1er semestre) : 23 300 000 unités (- 4 800 000 unités par rapport au 1er semestre 2013-14)
– jeux (2ème trimestre) : 14 730 000 unités (-1 634 000 unités par rapport au 2_me trimestre 2013-14)
– jeux (total) : 186 220 000 unités

Wii

– consoles (1er semestre) : 6 180 000 unités (- 300 000 unités par rapport au 1er semestre 2013-14)
– consoles (2ème trimestre) : 80 000 unités (-180 000 unités par rapport au 1er semestre 2013-14)
– consoles (total) : 101 230 000 unités

– jeux (1er semestre) : 6 180 000 unités (- 8 720 000 unités par rapport au 1er trimestre 2013-14)
– jeux (2ème trimestre) : 4 580 000 unités (- 6 650 000 unités par rapport au 2ème trimestre 2013-14)
– jeux (total) : 901 410 000 unités

Pour atteindre ses objectifs avant le 31 mars 2015, Nintendo doit encore vendre :

– 9.91 millions de Nintendo 3DS
– 43.7 millions de jeux Nintendo 3DS
– 2.48 millions de Wii U
– 10.6 millions de jeux Wii U
– 330 000 Wii
– 2.82 millions de jeux Wii

NB : Nintendo ne fournit plus de données pour la Nintendo DS.

Kyoto : le nouveau bâtiment de Nintendo quasiment achevé

En mars 2011, Nintendo annonçait la construction d’un nouveau bâtiment, à deux pas de son QG historique à Kyoto. Ce dernier est désormais quasiment achevé, comme le prouve les photos d’un internaute un peu curieux !

Aujourd’hui, le site Inside-Games nous propose quelques photos du nouveau bâtiment de Nintendo, dont on connaît désormais le nom : « Nintendo Co. Ltd Development Center ».

Photos d’un guide pour employés

Chaque année, Nintendo propose un guide à chacun de ses employés. On y trouve de nombreuses infos sur l’histoire de la compagnie, et plus encore. Il s’agit d’un objet très rare, dont un fan nous propose aujourd’hui quelques photos !

Comme dans de nombreuses entreprises de grande taille, les employés de Nintendo reçoivent chaque année un guide spécial. On peut y trouver des infos sur l’histoire de la compagnie, ses objectifs, l’équipe managériale et plus encore. Il s’agit donc d’un objet très rare, puisqu’il est justement réservé aux employés (ou à ceux qui postulent pour un poste à Nintendo, et qui réussissent à passer les premières étapes de sélection).

Bien évidemment, Nintendo ne propose pas un guide tout simple : en effet, la compagnie apporte un soin particulier à son élaboration, et ce chaque année. Le design de l’édition 2014 est basé sur les cartes Hanafuda. Plusieurs produits iconiques y sont mis en avant, comme le fameux Love Tester ou encore l’Ultra Machine. Visiblement, Nintendo tient vraiment à faire comprendre l’importance de l’histoire de la compagnie aux nouveaux employés !

Voici quelques photos du guide en question :

 

3DS : 11.5 millions d’unités vendues en Amérique du Nord

C’est Nintendo of America qui l’annonce par le biais d’un communiqué de presse : les ventes de 3DS viennent de passer la barre des 11 millions d’unités aux États-Unis !

Partout dans le monde, la 3DS se porte bien…. très bien même. Au Japon, les ventes vont bientôt passer la barre des 15 millions, avec plus de 14 838 375 unités vendus à ce jour. Au Royaume-Uni, la 3DS domine les ventes de console depuis la mi-mai, et le magazine MCV UK rapporte même qu’elle s’est mieux vendue que toutes les autres plateformes sur l’ensemble de l’année.

Aux États-Unis aussi, la Nintendo 3DS rencontre un grand succès, avec plus de 10 millions d’unités vendues à la fin novembre. Et en décembre, les ventes n’ont pas faiblit, bien au contraire. Nintendo annonce aujourd’hui que pas moins de 11.5 millions de 3DS ont été vendues rien qu’en Amérique du Nord.

La sortie de Pokémon X et Y, The Legend of Zelda : A Link Between Worlds, mais également de la 2DS (notamment proposée dans le cadre de bundles Pokémon) ont bien évidemment contribué aux bonnes performances de la portable lors des fêtes de fin d’année. Nintendo annonce également que les ventes de jeux sont en forte augmentation : +45% par rapport à 2012, avec plus de 16 millions d’exemplaires écoulés.

Le prix des consoles remis au goût du jour

C’est bien connu : les jeux vidéo, c’était mieux avant ! Un internaute américain a eu la bonne idée de revoir le prix des consoles en se basant sur l’inflation (qui a dit galopante ?) des 30 dernières années. Instructif.

L’inflation, c’est le gentil nom donné à la hausse généralisée des prix : dans les médias, chaque mois, on nous indique que les prix n’ont augmenté « que » de 0.4% par exemple. Mais sur 30 ans, cela représente une augmentation conséquente.

L’utilisateur de Reddit Auir2blaze a pris son courage à deux mains et a décidé de calculer le prix qu’aurait une console de jeux si elle était vendue aujourd’hui. On découvre ainsi que si la NES sortait en magasin aujourd’hui, elle coûterait au consommateur la somme rondelette de 412 $, alors qu’elle était vendue 200 dollars à sa sortie.

La Super NES, sortie en 1991 aux Etats-Unis et en 1992 en Europe, aurait quant à elle coûté 332 $ (contre 200 $ à sa sortie), la N64 289 $ (contre 200 $), le GameCube 259 $ (contre 200 $), la Wii 284 $ (contre 250 $ à sa sortie en 2006). Seule la Wii U, en raison de son jeune âge, n’a pas vu son prix changer entre 2012 et aujourd’hui.

Nintendo : quelques chiffres de vente pour la France

Dans une interview accordée au Journal des Loisirs Interactifs, Philippe Lavoué (Directeur général adjoint de Nintendo France) nous donne quelques chiffres de vente pour la Wii U et la 3DS dans l’hexagone.

A l’occasion de la Paris Games Week, il y a plusieurs semaines déjà, le Journal des Loisirs Interactifs a eu l’occasion de s’entretenir avec Philippe Lavoué (Directeur Général de Nintendo France). Dans cette interview, l’intéressé en profite pour nous donner quelques chiffres de ventes pour les consoles de la compagnie : 3DS et Wii U.

On commence tout d’abord avec la Wii U qui, à la mi-novembre, s’est écoulée à environ 175 000 exemplaires depuis son lancement. Cela représente seulement 57 000 consoles environ pour 2013, puisque la Wii U s’était vendue à 118 000 unités l’année dernière. Néanmoins, Nintendo constate une « tendance positive » depuis la sortie de The Legend of Zelda : The Wind Waker HD, le 4 octobre dernier.

Tout comme pour la 3DS en son temps, la sortie de titres majeurs donne lieu à une amélioration des ventes, même si bien évidemment, l’impact reste limité si l’élan n’est pas conservé par la suite. On se souvient que cette année, les ventes de Wii U s’étaient littéralement effondrées lors du premier trimestre 2013, après un démarrage plutôt honnête en 2012.

En 2014, Nintendo va compter sur plusieurs titres importants pour soutenir les ventes, avec (entre autres) Donkey Kong Country : Tropical Freeze, Mario Kart 8, Bayonetta 2, ou encore le nouveau Super Smash Bros.. La line-up de fin d’année est tout aussi importante, avec Super Mario 3D World en tête de proue, mais également Wii Fit U, Wii Party U, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques d’Hiver 2014, et plus encore.

Philippe Lavoué nous donne également quelques chiffres de vente pour la 3DS, dont la part de marché en France se monte à 50% (pour le hardware). En tout et pour tout, pas moins de 2 150 000 unités ont été vendues dans l’hexagone depuis mars 2011. Quant à la 2DS, elle connaît un certain succès : elle représente actuellement 30% des ventes de 3DS.

En cette fin d’année, Nintendo France s’attend d’ailleurs à un plus haut historique pour la console portable. Les ventes de software sont en tout cas très bonnes, avec environ 1.7 millions de jeux vendus cette année, contre environ 850 000 l’année dernière sur la même période.

Crise Wii U : Si même les enseignes s’y mettent…

SCOOP : pour 349.99€, vous aurez une Wii, un GamePad et Pikmin 3. Combo parfait… ou pas !

Alors que c’est déjà un bordel pas possible pour faire comprendre la Wii U aux acheteurs, les enseignes s’embrouillent-elles aussi. En effet, c’est avec un dépliant promotionnel que Target, un très gros détaillant américain, prouve que Nintendo n’a réellement pas réussi sa campagne de communication depuis presque 10 mois maintenant. Car avec un GamePad sur une Wii et le logo de Pikmin 3, il y a réellement des soucis à se faire pour la compréhension.

Nous avions soulevé le problème dès l’E3 2011 avec cette machine trop proche de la Wii que ce soit au niveau du nom ou du design. Mais la 3DS avait réussi à prouver qu’il était possible de faire comprendre aux personnes que cette machine était une réelle nouvelle console. Ici, c’est encore loin d’être le cas. Une solution ?

 

 

2012 est une année phare pour Nintendo, avec le lancement de sa nouvelle console de salon, la Wii U, et une nouvelle console portable, la Nintendo 3DS XL.
La Nintendo 3DS XL, la nouvelle console portable équipée des plus grands écrans jamais intégrés à une console portable Nintendo, sort en juillet.
C’est en octobre que paraissent des jeux très attendus par les joueurs sur console portable, Pokémon Version Noire 2 et Pokémon Version Blanche 2 sur Nintendo DS et le Professeur Layton et le masque des miracles sur Nintendo 3DS.

Le mois de novembre 2012 marque le lancement d’une nouvelle console de salon Nintendo, la Wii U. La première console de salon Nintendo à afficher des graphismes en haute définition permet de jouer sur deux écrans grâce à l’écran intégré du Wii U GamePad, ce qui offre de nouvelles possibilités de jeu et de nouvelles façons d’interagir. Dès sa sortie, la Wii U propose un important catalogue de jeux, dont New Super Mario Bros. U et Nintendo Land, deux titres présentant de nouvelles façons de jouer en famille et avec des amis.

Alors que la Wii U est disponible depuis le 18 novembre en Amérique du Nord, le 30 en Europe et le 8 décembre au Japon, nous pouvons d’ores et déjà avoir un premier bilan des ventes de la dernière console de salon de Nintendo.

D’après VGChartz, la Wii U se serait vendue à 2.2 millions d’exemplaires au 22 décembre dernier. Un score plus qu’honorable qui montre que beaucoup de fans ont craqué (et parié !) sur cette nouvelle ère Nintendo. Sans être devin, nous pouvons dire que la Wii U tourne autour des 2.5 millions d’unités à la fin de l’année 2012. Un bilan positif mais qui reste encore un peu loin des 5.5 millions de prévision de la firme au 31 mars prochain. Il y a encore du boulot pour atteindre ce chiffre qui reste cependant largement réalisable.

Cette année voit aussi l’arrivée d’une autre annonce pour la marque :

La Nintendo DS devient la console la plus vendue de l’histoire

Beaucoup pensaient que la PlayStation 2 resterait la console la plus vendue de l’histoire très longtemps. Il faut dire que sa performance est exceptionnelle. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de la Nintendo DS et de son écran tactile.

Avec 153,68 millions de consoles vendues, la PlayStation 2 n’a pas démérité, mais elle est désormais impuissante face aux 153,88 millions de DS écoulées depuis 2004. Surtout que, même si le rythme de vente s’est ralenti, la console continue de se vendre extrêmement bien partout dans le monde.

Puisque l’on est dans les chiffres, pourquoi ne pas faire un point sur les ventes des autres consoles ? Tout le monde se demande si la Wii arrivera à dépasser les 100 millions de ventes, mais même avec ses 98,32 millions d’exemplaires vendus, elle n’a pas à rougir. La Xbox de Microsoft affiche 73,02 millions de consoles dans le monde tandis que la PS3 arrive derrière avec 71,03 et ne devrait pas tarder à lui passer devant.

La petite dernière de Nintendo, la 3DS s’est pour l’instant vendue à 25,25 millions d’exemplaires sans sorties majeures, exceptés les Mario. Un parcours prometteur, malgré des débuts difficiles. Selon vous, quelle console de quelle génération arrivera à détrôner la Nintendo DS ?

Début 2011, la Nintendo 3DS (ニンテンドー3DS, Nintendō 3DS) voit le jour. C’est la console portable de huitième génération développée par Nintendo, ayant pour particularité l’affichage en 3D auto-stéréoscopique sans porter de lunettes spéciales. La Nintendo 3DS succède à la Nintendo DS, et est rétrocompatible avec les logiciels de cette dernière. Elle est disponible au lancement sous deux coloris : Bleu Lagon et Noir Cosmos. Sa concurrente principale est la PlayStation Vita de Sony.
La console est proposée avec un catalogue de jeux variés, distribués et promus en Europe par Nintendo.

                          Nintendo 3DS
En 2011, Nintendo commémore les 25 ans de The Legend of Zelda, avec une série de manifestations tout au long de l’année. En septembre, Nintendo propose gratuitement The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition sur DSiWare pendant une durée limitée. En fin d’année, Londres accueille l’unique concert symphonique donné en Europe pour le 25e anniversaire de The Legend of Zelda. Ces célébrations culminent avec le lancement en novembre de The Legend of Zelda: Skyward Sword sur Wii et d’une édition limitée dorée de la télécommande Wii Plus.

Tout au long de l’année, Nintendo continue à étoffer l’offre pour la Nintendo 3DS et permet à ses utilisateurs de découvrir des jeux innovants et uniques exclusifs, les classiques de la console virtuelle et plus de 1 000 jeux DsiWare avec le lancement du Nintendo eShop en juin.
En novembre et décembre, tous les joueurs sont comblés. Mario arrive sur la Nintendo 3DS pour explorer de nouveaux mondes dans SUPER MARIO 3D LAND et mettre la gomme dans Mario Kart 7.

    ————————————————————————-

Cette partie de l’article a été copié pour une consultation rapide depuis le site : http://www.planetemu.net/article/l-histoire-de-nintendo

Tout le mérite revient au rédacteur (Zapier le 19/06/2012), juste magnifique.

Cet article a été assez délicat à réaliser. La recherche des informations, mais surtout leur vérification m’ont demandé une concentration optimale. Chaque indice me renvoyait à une autre info et ainsi de suite. Le problème, c’est qu’une partie de celles-ci étaient approximatives ou incorrectes, même sur des sites sérieux et officiels. Ceci m’a contraint à constamment vérifier et comparer mes informations, ce qui je l’avoue, m’a pris pas mal de temps ( et donné de belles migraines ^^ ).

J’ai  essayé de ne pas faire une simple copie de ce qui existe déjà sur Nintendo mais de faire un article simple retraçant les grandes lignes, notamment le Hardware de Nintendo.

Bonne lecture.

      ————————————————————————-


2010 :
Le 5 Mars 2010. sortie de la DSi XL en Europe.

Nintendo annonce une baisse du CA de 22% par rapport à l’année fiscale précédente ainsi qu’une baisse des bénéfices de 18,1%.

Son CA n’atteind que 11,94 milliards d’euros au lieu des 15,3 milliards d’euros précédents. Les dirigeants expliquent cette performance moindre par la réduction du prix de vente de la Wii et le manque de titres forts.

Le mois de septembre marque aussi un moment important pour une autre icône du jeu vidéo. Il s’agit du 25e anniversaire de Mario et du début des manifestations célébrant cette date importante. Pour fêter ce quart de siècle depuis la sortie de Super Mario Bros. au Japon, plusieurs bundles sortent en édition limitée en hommage à Mario.

Octobre 2010: Chiffres des ventes à travers le monde. La Wii et la DS dominent outrageusement le marché:

Cette célébration atteint son apogée avec la sortie de Super Mario All-Stars – 25th Anniversary Edition sur Wii en décembre. Mario n’est pas seul en magasin.


2009 :
Le 6 mars 2009, la DS (toute version) a atteint le cap extraordinaire des 100 millions d’exemplaires vendus

Avril 2009, la DSi sort enfin en europe (169€) et aux États-Unis (170 $).

Nintendo annonce des bénéfices pour l’année fiscale de 279 milliards de yens (2,32 milliards d’euros) et un CA de 1.838 milliards de yens (15,3 milliards d’euros).

Juillet 2009. Plus de 52 millions de Wii ont été vendues à travers le monde. Soit  presque autant que de la PS3 (24 Millions) et Xbox360 (30Millions) réunies.

Novembre 2009, encore une nouvelle évolution de la Nintendo DS avec le model « DSi XL » (DSI LL au japon). Principale nouveauté, deux écrans bien plus grand de 4,2″. La console est bien évidemment plus grande.

 

Nintendo DSi XL

Au 31 décembre 2009, les ventes mondiales de DS atteignent 125,13 millions d’exemplaires

 

2008 :
Le gris prend de l’ampleur dans l’esprit de Nintendo et adapte son logo en conséquence en le privant de sa célèbre couleur rouge.

20 millions de Wii écoulées depuis son lancement en novembre 2006, dont 14,29 millions rien que pour les 9 derniers mois. La DS quant à elle, s’est écoulée à 64,79 millions d’unités sur Terre.

1er Novembre 2008. Nouvelle mutation de la DS avec une variante « DSi » La console se voit dotée de 2 caméras et d’un port de carte SD. Un poil plus petite que la DS lite, elle est orientée plus multimédia, mais perd sa compatibilité avec les jeux GB Advance.

 

Nintendo DSi

Novembre 2008: La wii dépasse les 35 Millions, suivie de ses concurents, Xbox360 25M et PS3 17M.

Fin de production de la Gameboy Micro. Il se sera vendu tout de même à près de 2,42 millions à travers le mode.

 

2007:
En janvier 2007, la DS atteint en Europe le seuil emblématique des 10 millions de consoles vendues. 29,18 millions d’exemplaires sont distribués dans le Monde.

Fin Fevrier, Nintendo annonce l’arret de la GAMECUBE. Elle se sera vendue sur le « petit »  score de 22 millions d’unités. La console possède une ludothèque d’environ 700 titres dans le monde.

Août 2007: Selon Vgchartz.com, les ventes de la Wii (10.57 Millions) dépasse dorénavant celle de la Xbox360 (10.51 Millions), faisant ainsi de Nintendo le nouveau leader du marché.


Novembre 2007:  Sortie de Super Mario Galaxy. Ce nouvel épisode de la série Mario deviendra un immense succès. Le jeu est élu jeu de l’année 2007 et recevra  de nombreux prix de la part de la presse spécialisée dont le prix du jeu d’aventure « Interactive Achievement Awards » et celui du  « BAFTA Games Awards ».

 

2006 :
Nintendo dévoile le vrai nom de sa future console : la Wii.Janvier : La DS fait un régime (41% plus petite) et sort en version Lite. Elle voit le jour au Japon au prix de 16 800 ¥ . La console sort en juin aux USA (140$) et en Europe (150€). Cette console est plus de 40% plus petite et 20% plus légère que sa version précédente.
                      Nintendo DS lite
Ndz: J’ai lu que la DS devait sortir directement sous ce format (lite), mais l’arrivée imminente de la PSP a poussé Nintendo à anticiper sa sortie sous la forme précédente (plus grosse).

En Mars 2006, Nintendo annonce avoir vendu près de 20 millions de Gamecube. Bien entendu, on est loin des 49 Millions de SuperNes, mais ce chiffre est bien plus qu’honorable, surtout face aux goinfres que sont ses deux autres concurrents.

En juin 2006, douze mille DS Lite destinées au marché Européen sont volées. Pertes estimé: deux millions d’euros.

Sortie de la révolutionnaire Wii le 19 novembre aux USA et au Japon, et le 8 Décembre pour l’Europe (249 € en Europe, le jeu Wii Sports inclus)

 

La Wii

Nintendo tente un vrai coup de poker avec cette console car elle ne suit pas la course à la puissance de ses deux autres concurrentes. Elle base son principe sur une toute nouvelle façon de jouer grâce à ses manettes Wiimotes. Les analystes japonais prévoient que la console se vendra à près de 30 millions d’exemplaires dans le monde. Le monde vidéoludique souffre tant au niveau financier (coûts de production monstrueux) qu’au niveau créativité. Basée sur une technologie (Gamecube) déjà éprouvée (donc moins chère), et au vu de l’accueil enthousiaste que reçoit cette console et surtout son originalité, il est probable qu’elle dépasse cette prévision.
600 000 exemplaires sont vendus aux états unis en seulement huit jours après sa sortie, ce qui équivaut à environ une console vendue toutes les secondes.
La Wii, depuis son lancement devient la console la plus rapidement vendue en Europe avec 325.000 exemplaires en un seul week-end. En seulement quelques jours, la Wii a été en rupture de stock sur tout le continent. Plus de 700 000 consoles Wii ont été vendues en Europe en décembre 2006.
Sortie le 23 Juin en europe de la DS Lite au prix de 149€.
Fin 2006, l’Europe compte plus de 7 millions de joueurs DS.
2005 :
Nintendo annonce avoir vendu près de 143 Millions de jeux Pokemon.Sortie de la DS en Europe au prix de 129 €
Nintendo dévoile la manette de la Révolution.
Encore une fois, Nintendo surprend par son originalité. Cette manette (que vous connaissez tous) offre un gameplay totalement nouveau. Elle fera l’objet de nombreux débats.
La manette de la Révolution

Pour la période de Noël, Nintendo vend près de 400 000 DS par semaine.

En chiffres, Nintendo a vendu plus de 21 Millions de DS à travers le monde.

La Gameboy Micro fait son apparition. C’est une micro version de la Gameboy Advance qui a l’avantage d’être très petite (10 cm de long sur 5 cm de large et moins de 2 cm d’épaisseur) et facilement transportable. Mais n’est pas rétro-compatible avec les versions antérieures des Game Boy.

 

Gameboy Micro

La fin de l’année voit l’arrivée de la toute nouvelle et puissante console de Microsoft, la Xbox 360. Microsoft est cette fois le premier à dégainer et fait (en plus de son expérience avec la Xbox) mal à la concurrence.
2004 :
A nouveau, Nintendo frappe un grand coup en sortant au Japon la Nintendo DS (Double Screen). Cette console portable munie d’un double écran (comme les GAME & WATCH) est garnie d’une multitude d’option telles que l’écran tactile ou le microphone. Elle est aussi munie d’une connexion wifi permettant de jouer en ligne. La console est vendu 15 000 ¥ (environ 110 €)
ndZ: C’est la première console portable qui ne reprend pas le nom de Gameboy.
             Nintendo DS

Mai : Nintendo annonce lors de l’E3 un nouveau projet de console de salon baptisé Revolution.

Décembre. Sony entre dans la bataille des portable en lançant sa propre console : la PSP

 

2003 :
Nintendo transforme sa Gameboy Advance. En plus de l’attribution de l’adjectif SP, elle change de design et se voit (enfin) munie d’un écran rétro-éclairé.
      Gameboy Advance SP
2002 :
Satoru Iwata succède à Hiroshi Yamauchi et devient Président de Nintendo. Il est accompagné de 6 conseillers pour l’aider dans cette tâche.
                      Satoru Iwata

Nintendo Italia est créé et ouvre un nouveau bureau à Milan.

Sortie de la Gamecube en Europe et en Australie.

 

2001 :
Nintendo annonce l’arrêt de la N64.
Principalement à cause de la forte concurrence, cette console n’a pas été le succès attendu par Nintendo. Elle a toutefois trouvé 32 millions d’acquéreurs et de grands jeux comme Mario 64, F-Zero X ou Zelda Ocarina of Time qui resteront des références. Nintendo a prouvé avec cette console ce qu’il pouvait réaliser en matière de 3D, le passage de grands hits 2D à la 3D s’est fait avec le plus grand des talents. Cela est de bon augure pour la suite.Nintendo frappe fort dans le monde de la console portable en sortant la Gameboy Advance.
Cette petite bécane est équipée d’un processeur 32 bits (mais offre des performances à peine supérieures aux consoles de salon 16 bits). Cela reste suffisant pour en faire la console portable la plus puissante du moment. Avec la qualité des jeux proposés, il s’en vendra près de 70 millions (en prenant en compte le model SP) rien que ça !
                Gameboy Advance

Mars : Choc dans l’industrie du jeu vidéo. Le plus vieux rival de Nintendo, SEGA, annonce l’arrêt de sa Dreamcast et se retire du marché (Hardware). C’est certes un concurrent en moins dans la bataille, mais cela reste inquiétant, car SEGA avait pourtant mis toutes les cartes de son côté avec cette console. La concurrence est bien plus féroce qu’il y à 10 ans et ce n’est pas l’arrivée de Microsoft qui va arranger la situation.

Septembre : Nintendo lance au Japon la tant attendue Gamecube.
Cette puissante console est la première à ne pas bénéficier de port cartouche, remplacé par le mini DVD (de 1.35Go). Leur taille (8cm) permet de réduire les temps de chargement.
NDZ: Il existe une version Q de la Gamecube développée par Panasonic. Celle-ci permet de lire les CD et DVD.

 

La Gamecube

Novembre : le géant Microsoft arrive sur le marché de la console avec sa X-Box. Le combat va être rude pour Nintendo, surtout que Sony domine déjà outrageusement avec sa PS2.
2000 :
La Super Famicom tire sa révérence après 10 ans de bon et loyaux service. La console se sera vendue à près de 49 Millions d’unités avec 377 millions de jeux.Fin du service St.Giga (Satellaview) le 30 Juin.Arrêt également du DD64.Sur le salon du Nintendo Space Wold, La firme rebaptise la Dolphin sous le nom de Gamecube. Le support cartouche est (enfin) abandonné. Le projet reçoit de nombreux soutiens auprès des fans.La maison mère de Nintendo déménage ses locaux à Minami-Ward, Kyoto, au Japon.
1999 :
Le 11 décembre. Sortie du DD64 ; ce lecteur de disque magnétique arrive bien trop tard et seulement 9 Jeux voient le jour sur ce support. C’est un véritable (et inhabituel) échec commercial.
                       Nintendo 64 DD
Nintendo annonce (à l’E3) le développement en collaboration avec ATI et IBM d’une toute nouvelle console 128bits. Le nom du projet est Dolphin.
1998 :
Sortie de la Gameboy Light. Cette console est assez peu connue car elle n’est restée que sur l’archipel nippon. C’est en fait une Gameboy Pocket avec un écran rétro-éclairé.
Elle a été rapidement éclipsée par la Gameboy Color sortie cette même année.
      Gameboy Light
Nintendo met de la gaieté dans sa console de poche en sortant la Gameboy Color. La console bénéficie d’un gain de puissance et d’un tout nouvel écran (mais non rétro éclairé).
    Gameboy Color
1996 :
Le 23 Juin. Sortie au Japon de la N64 et peu de temps après (29 Septembre) aux USA. La console connaît un franc succès à sa sortie (500 000 systèmes sont vendus le premier jour au Japon), mais cet engouement ralentit vite, principalement à cause du manque de jeux et à la forte présence de la Playstation. La difficulté de programmation et le support cartouche bloquent les éditeurs extérieurs pour concevoir des jeux sur N64. C’est principalement Nintendo et RARE qui alimentent la console en jeux, mais cela reste trop peu.
                         Nintendo 64
La Gameboy fait un régime et sort en version Pocket. L’écran gagne aussi en qualité.
Gameboy Pocket
Nintendo frappe un grand coup dans le monde de la console portable en sortant le jeu Pokémon (Poket monster) de Satoshi Tajiri sur sa Game Boy. Ce jeu sort en 2 versions : rouge et bleu qui contiennent 151 créatures. Plusieurs autres variantes verront le jour comme les versions Or, Argent, Saphir ou Rubis. Des mangas, jeux de cartes et dessins animés seront par la suite créés. Les Pokémons deviennent une affaire des plus rentables (et indispensables) pour Nintendo.
1997 :
Le 1er Mars. La console 64 bits de Nintendo sort en Europe.
1995 :
Arrivée du Super FX 2. Celui-ci est deux fois plus rapide en fréquence que la première version du chipset.
Les nouvelles consoles 32 bits (Saturn, Playstation) s’imposent sur le marché au détriment de Nintendo. Mais la firme au plombier pousse la console dans ses derniers retranchements en sortant une perle à la réalisation exceptionnelle (utilisant le Super Fx) : Yoshi’s Island.
Le 23 avril, Nintendo sort au Japon le Satellaview . Ce périphérique (modem) se branche sous la Super Famicom et permet principalement de télécharger des jeux via la chaîne satellite St.Giga. Une cartouche nommé BS-X permet de stocker les jeux téléchargés. Ce système voit naître une centaine de jeux ; certains sont des originaux, d’autres des remakes comme Zelda no Densetsu ou Dr Mario.
             Sattelaview
Le 21 juillet, Nintendo tente d’innover et sort la Virtual Boy. Crée par Gunpei Yokoi, cette console est un casque permettant de donner du relief aux jeux via deux écrans indépendants. Les graphismes sont affichés en 5 nuances de rouge (pour baisser les coûts de production). Ce nouveau principe est exceptionnel et les sensations ressenties sont uniques. Voire même de trop, car des effets secondaires sont parfois ressentis et causent des maux de tête et des nausées. Cet essai fut hélas un flop. Une vingtaine de jeux sortiront tout de même sur ce support.
     Mario Tennis sur Virtual Boy
1994 :
Lancement de Nintendo Gateway ; Cette filiale développe des partenariats divers à travers le monde comme des hôtels (Lodgenet), des constructeurs automobiles ou des compagnies aériennes. Cela permet de faire essayer les produits Nintendo à un maximum de personnes.Le 3 Décembre, un nouveau venu dans le monde de la console de salon fait son apparition. L’ancien partenaire de Nintendo, SONY, fait mal à la concurrence vidéo-ludique en sortant l’ancien périphérique CD destiné à la SuperNes : La PLAYSTATION. Celle-ci se vendra à plus d’un million d’exemplaires en à peine 5 mois.Malgré l’arrivé des consoles de nouvelle génération, Nintendo compte prouver que sa SuperNes est capable du meilleur et le prouve avec un petit bijou made in RARE conçu sur une station Silicon Graphics, un nommé Donkey Kong Country.
            Donkey Kong Country
Le Project Reality est renommé ULTRA 64. La console sera munie d’un processeur 64 bits.Nintendo lance sa borne d’arcade ULTRA 64 qui est censée représenter les capacités de la future N64. On y voit arriver les célèbres CRUIS’N USA et Killer Instinct. Une bonne idée si on ne place pas les bornes à côté du magnifique DAYTONA USA de SEGA.
Ndz : on notera à la sortie des jeux sur la console, que les graphismes de la borne sont supérieurs à ceux de la N64.
1993 :
Les premiers jeux intégrant le chipset Super FX font leur apparition. Celui-ci permet d’une part de booster les capacités de la console mais aussi d’afficher de la 3D en temps réel. Le premier jeu à en bénéficier est le sublime Starfox (StarWing) qui est le premier jeu en 3D de la console.
                           Starwing

La vie de couple de SONY et Nintendo a subi quelques remous ces deux dernières années. Nintendo a voulu trahir Sony pour Philips pour le support CD, et joue avec ses nerfs en annonçant de multiples reports. Nintendo abandonne finalement le projet (qui était presque devenu une console à part entière) et laisse le bébé seul aux mains de Sony.Création de plusieurs filiales Nintendo : en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, Espagne, Belgique et en Australie.Annonce d’un tout nouveau projet de console de jeu (lors du Tokyo Game Show) : Le Project Reality en partenariat avec Silicon Graphics

 

1992 :
Lancement de la Super Nintendo en Europe (avril). La console garde le design Japonais. Tout comme au Japon et aux USA, ses concurrentes ne résisteront pas bien longtemps à la force de frappe du géant Japonais.
NDZ: Nintendo a sorti une très aguichante K7 promotionnelle dans le magazine Player One. Elle a contribué à l’implantation de la Snes en France.
http://www.youtube.com/watch?v=b44e8CONq4kSeptembre : Nintendo impose une toute nouvelle référence de course automobile avec la sortie de Super Mario Kart.
       
            Super Mario Kart
1991 :
Lancement de la Super Famicom aux USA (13 août) sous le nom de SUPERNES et au prix de (environ) 200$. La console et les cartouches bénéficient d’un lifting plus cubique. Grâce à ses fidèles et à sa grande qualité de jeux, il faudra moins de 2 ans à Nintendo pour supplanter la résistante Megadrive de SEGA.Le CD se fait de plus en plus présent en tant que support de jeux et Nintendo ne souhaite pas louper la marche. L’entreprise s’associe avec le géant de l’électronique, SONY, pour créer une extension qui se placera sous la partie inférieure de la console. Nom du projet : PLAYSTATION.
                                            Projet Playstation
Le 21 novembre Zelda. A link to the past fait son apparition sur Super Famicom. C’est l’un des titres les plus attendu de la console. Il se vendra plus de 4,6 millions de cartouches.
1990 :
Création de la filiale 100 % Nintendo Europe, basée à Grossostheim, en Allemagne qui sert de quartier général pour les opérations de Nintendo en Europe.Le 21 novembre, Nintendo prend enfin part aux festivités des consoles de deuxième génération en lançant sa SUPER FAMICOM. Malgré un prix élevé (32.000 Yens et sans jeu) la console totalise près d’1,5 millions de réservations (alors que SEGA n’a vendu que 1,2 Millions de MD) C’est déjà un triomphe avant la sortie en magasin, à tel point que Nintendo est contraint de rester discret et de livrer la console la veille de la sortie pour éviter les émeutes, les vols et le marché parallèle. Surtout que Nintendo est très loin de pouvoir livrer autant de consoles, les futurs acquéreurs seront donc tirés au sort. L’engouement est tel que certains commerçants préfèrent fermer pour éviter la colère des fans insatisfaits. La frustration fait rage, surtout avec les 2 perles disponibles lors de la sortie: SUPER MARIO WORLD et F-ZERO.
  La Super Famicom
1989 :
Présentation aux médias du premier prototype de la Super Famicom dans une version rouge et gris rappelant la Famicom (comme un symbole). Celle-ci permet une rétrocompatibilité avec la NES via un switch.21 Avril. Fort de son succès et de son expérience avec les GAME & WATCH., l’équipe R&D1 lance sous l’impulsion de Mr Gunpei Yokoi, la célèbre console portative : la GAMEBOY. Cette « NES » portative est la première version d’une longue série. Nintendo la munit d’un écran monochrome de qualité graphique moyenne afin (encore une fois) de baisser le prix de vente de la console. Elle est d’abord lancée au Japon, puis en Europe et au USA un an plus tard. Elle est (une nouvelle fois) un triomphe, surtout grâce au célèbre jeu du Soviétique Alexey Pajitnov, un dénommé TETRIS. Grâce à un catalogue de jeux d’une grande richesse, cette version monochrome se sera vendue à plus de 110 millions d’exemplaires.

  La Gameboy

 

1988 :
SEGA, le concurrent direct de Nintendo frappe fort en lançant la MEGADRIVE, la première console 16 bits du marché vidéoludique.
1987 :
Nintendo se lance secrètement dans un tout nouveau projet : la Super Famicom.
1986 :
L’équipe R&D1 se divise pour former une nouvelle entité : Intelligent Systems. Elle crée de très gros titres comme Metroid et l’énorme The Legend of Zelda de Miyamoto (jeu qui se vendra à plus de 6 millions d’exemplaires)Nintendo est un leader incontesté sur le marché Japonais et Américain et, fort de son succès, Nintendo implante la NES en Europe puis en Australie. La console n’a bien entendu aucun mal à s’y imposer. La console est vendue en France 1490F (227 EUR).
Nintendo lance au Japon dans cette même année (le 21 février pour être précis) le Famicom Disk System. Celui-ci est un boitier rouge qui se place sous la console et qui est capable de récupérer des jeux Nes via une disquette réinscriptible. La véritable révolution étant de pouvoir télécharger les jeux via des bornes de téléchargement en magasin pour seulement 500 Yens (4 euros) Ce généreux principe fut un énorme succès auprès des gamers. Paradoxalement, ce succès le poussa rapidement à sa perte. En effet, Le faible coût des jeux provoqua le mécontentement des éditeurs tiers et des revendeurs qui ne s’y retrouvaient plus autant financièrement. De plus, ce principe engendra un nouveau et terrible phénomène : le piratage.
Quelques chiffres : Nintendo estime avoir vendu 62 Millions de Nes et 500 Millions de jeux à travers le monde. 1251 jeux ont été développés sur cette console, tous continents confondus. 39 titres ont dépassé le million d’exemplaires vendus avec en tête : Super Mario Bros à 6,81 Millions.
        La Famicom Disk System
1985 :
Nintendo tente de lancer la Famicom au USA. Mais celle-ci reçoit un accueil frileux (personne ne veut prendre de risques suite à l’échec d’Atari bien trop récent). Nintendo repense sa console et la rebaptise pour l’occasion : Nintendo Entertainment System (NES) et change de design. Nintendo fait connaître sa console auprès du public et implante des stands d’essai dans les magasins. A coup de marketing et en proposant des facilités de paiement, Nintendo inonde le territoire et vend près de 3 millions d’unités avant fin 1986.
                  La NES
1984 :
Création de R&D4 dirigé par Shigeru Miyamoto.
Sortie du VS System qui est le premier jeu vidéo d’arcade interactif à deux écrans.
1983 :
Nintendo marche fort, et ouvre une nouvelle usine à Uji City afin d’accroître les capacités de production. Nintendo entre à la bourse de Tokyo en Juillet 1983. Elle est la société la plus rentable des entreprises Japonaises.La Famicom sort au Japon le 15 Juillet 1983. Le challenge n’est pas facile car le marché des consoles domestiques est en crise (crise due aux ordinateurs compétitifs et peu chers) même Atari, Coleco ou Bandai sont dans la difficulté. Mais comme le souhaitait Mr Hiroshi Yamauchi, Nintendo sort la console la plus performante et la moins chère du marché (14800 yens). Il s’en vendra plus de 500.000 exemplaires rien qu’en 2 semaines. Nintendo incite les éditeurs tiers à programmer pour la Nes (tout en gardant le contrôle) et offre un immense catalogue de jeux. Le manque de concurrence et la qualité des jeux (Super Mario Bros, Donkey Kong, etc…) faciliteront d’autant plus son implantation, la console est  un véritable succès.
Ndz : A la fin des années 80, un foyer sur trois au Japon était équipé de la Famicom.
                       La Famicom
1981 :
Nintendo se lance aussi dans la conception d’une console de jeu vidéo familiale : la Family Computer (Famicom), qui utilise un CPU (Custom Processing Unit) et un PPU (Picture Processing Unit) sous le nom de code Young Computer.
1980 :
Sortie de la Computer TV Game. Cette 5ème console de Nintendo s’essouffle vite à cause de sa technologie vieillissante. Prix : 48 000 ¥

Création de l’équipe Nintendo Resarch and Development 1 (R&D 1), elle est dirigée par Gunpei Yokoi.Cette année voit aussi l’arrivée au Japon des GAME & WATCH. Créés par le talentueux Gunpei Yokoi, ces petits jeux électroniques à écran LCD (cristaux liquides) qui tiennent dans une poche rencontrent un succès phénoménal.
Ndz : De nos jours, il en existe une soixantaine divisée en 10 series : Silver (1980) Gold (1981) Widescreen (1981-1982) Multiscreen (1982-1989) Tabletop (1983) Panorama (1983-1984) New Widescreen (1982-1991) Super Color (1984) Micro Vs (1984) Crystal Screen (1986) et Mini Classic (1998)
    Donkey Kong sur Game & Watch
Création de R&D2. Cette unité s’occupe principalement des jeux sur console portable.
Création de R&D3. Cette équipe intervient dans le Hardware et le design des équipements.

 

1979 :
Marque l’entrée de Nintendo au USA. C’est Mr Minoru Arakawa et sa femme Yoko (la fille de Hiroshi Yamauchi) qui sont chargés d’installer Nintendo au USA. Plus particulièrement à New York où ils auront pour mission d’investir le marché de l’arcade. Chose assez ardue, car ce marché (qui pèse près de 8 Milliards de dollars) est très concurrentiel. Après une grande étude marketing, Mr Arakawa se lance et fait appel à Ron Judy et Al Stone (déjà partenaires de Nintendo dans la distribution)

Ils importent en 1980 le Radarscope, ce jeu fut assez populaire au Japon. Mr Arakawa y croit fort et en importe une énorme quantité (près de 3000). Mais New York est bien loin de Kyoto et les machines mettent plusieurs mois à arriver. L’engouement entourant le jeu se retrouve fortement diminué et seul un tiers des stocks est placé en salle. Tous les invendus restent en entrepôt, c’est un désastre financier. Mr Arakawa fait le bilan de cet échec mais ne baisse pas les bras. A l’aide de son ancien contact, Mr Phil Rogers, il installe les entrepôts à Seattle afin de réduire les temps de transport. Les Radarscope y sont transférés. Ceux-ci peuvent être peints et recevoir un nouveau jeu.

C’est la qu’intervient un jeune concepteur nommé Shigeru Miyamoto. Celui-ci conçoit un tout nouveau jeu baptisé Donkey-Kong. Ce jeu est installé dans quelques-unes des bornes puis rapidement dans les 2000 autres Radarscope restant en stock. Et oui, ce jeu est un succès phénoménal à tel point que et les 2000 pièces ne suffisent plus, des milliers d’autres systèmes sont commandés au Japon et assemblés aux USA.
Afin de ne pas ce faire copier le jeu, un avocat du nom de Howard Lincolm se charge du brevet du jeu et signe un astucieux contrat (affranchissant Nintendo de n’importe quelle responsabilité ou difficulté légale) avec COLECO qui s’attribue la licence et se chargera du développement sur toutes plateformes.

                                                Shigeru Miyamoto
En parlant de DK, savez vous d’où vient le nom du sauveur de la belle?
Pour la petite histoire : Le héros du jeu est un petit menuisier chargé de sauver sa belle (Pauline) des mains de l’horrible primate. Son nom : Jumpman. Heureusement pour la future mascotte, le propriétaire des nouveaux bureaux de Seattle passait dans le coin (un dénommé Mario Segali) et ressemblait étrangement à notre menuisier. Fort de cette amusante coïncidence, la team de Nintendo changea le nom du héros en Mario 🙂
Sortie de la Color TV Game Block Kuzushi. Cette 4eme console est entièrement conçue par Nintendo. Elle rencontra un certain succès avec 400.000 exemplaires vendus.

1978 :
En Mars, Nintendo lance la Computer TV Game, plus connue son le nom de Computer Othello. Ce jeu d’arcade se base sur le célèbre jeu de société. C’est la première fois que Nintendo développe réellement un jeu vidéo. Le prix lors de sa sortie fut de 48000 Yen.

1977 :
Nintendo lance les trois premières consoles de jeu vidéo, la TV Game 6, TV Game 15 et TV game 112. Le chiffre correspond au nombre de jeux contenus dans la console. Ces trois versions sont aussi différentes. Ces consoles eurent un franc succès (une habitude chez Nintendo), et heureusement pour nous, elles inciteront l’entreprise à poursuivre dans cette voie.

1975 :
Nintendo veut révolutionner à nouveau et compte intégrer le microprocesseur dans ses jouets. Mais le coût de ceux-ci est bien trop élevé pour la firme. Nintendo entre ainsi en collaboration avec Mitsubishi Electronic. Le microprocesseur fait son apparition dans le jouet. La console de jeu est née.
1970 :
Nintendo entre dans le marché boursier d’Osaka et de Kyoto.
 Nintendo agrandit ses locaux et se lance dans la fabrication de jouets de haute technologie (ce qui ne représente pour nous que de simples jouets électroniques). Nintendo collabore avec Sharp Electronique et bénéficie d’une technologie basée sur des capteurs de lumière. Ce principe sera essentiellement utilisé sur des pistolets et cibles comme le Kousenjuu SP Gun qui se vendra à plus d’un million d’unités. L’un des autres jeux à bénéficier de cette technologie fut le « Laser Clay Shooting System » (Un tir aux pigeons) sorti en 1973 au Japon. Décidément, Nintendo innove et perçoit encore une fois l’appétit du peuple pour ce type de produit. Ce jeu est un hit et devient un des loisirs préférés des Japonais.

NdZ : Il y eut quelques problèmes lors de la première démonstration publique (qui eut lieu dans une ancienne salle de bowling), Les flashs et interférences dus aux appareils photos et caméras emballaient les scores qui devenaient fous. Pas très sérieux. Heureusement, l’un des employés est arrivé à changer les scores manuellement.  Malins chez Nintendo.

Avec ce produit, Nintendo prouve une fois de plus qu’il est un leader dans l’industrie du divertissement. La firme, surtout l’enseigne, grandit en poids et en renommée.
Nintendo améliora ce système en remplaçant les pigeons par un projecteur (pellicule 16mm) qui projetait l’image sur un écran (comme au cinéma), la cible se déplaçait dorénavant sur l’écran. Plusieurs jeux utilisèrent ce principe. Le plus populaire fut Wild Gunman, qui fut d’ailleurs adapté plus tard sur NES (ndS : et dont on aperçoit une version arcade unique dans Retour vers le Futur 2).

 

1963 :
Est une étape importante car en plus des cartes à jouer, la société se diversifie en se lançant dans la fabrication de jouets. La société change à nouveau de nom pour s’appeler Nintendo Co. Ltd,nom que nous connaissons aujourd’hui. Nintendo agrandit son département jeux en 1969 en construisant une usine de production à Uji City, dans la banlieue de Kyoto. Ce département est dirigé par Hiroshiro Imanishi mais il est rejoint par Gunpei Yokoi (un ancien employé de maintenance de la branche carte qui portait un intérêt particulier à la création de jouets)
Gunpei Yokoi
A eux deux, il créent le premier succès : l’Ultra Hand, un bras télescopique qui permet d’attraper des objets à distance (1,2 millions d’unités vendues). De nombreux autres jouets sortiront de leur imagination comme L’ultra machine (un mini jeu de baseball d’intérieur), le love tester (jeu qui teste le penchant entre deux personnes) ou l’ultra scope (un périscope permettant d’espionner chez son voisin).
1959 :
Nintendo réussit un gros coup de marketing en commercialisant des cartes à l’effigie des personnages de Disney. Cela ouvre les portes à un nouveau marché qui touche une clientèle plus enfantine. Le succès est énorme et les rentrées financières le sont tout autant.
1951 :
La société change une nouvelle fois de nom et s’appelle désormais Nintendo Playing Card Co.Ltd. L’entreprise s’agrandit l’année suivante en implantant de nouvelles usines à Kyoto. Cela s’avère payant, les cartes à jouer connaissent peu de temps après un succès sans précédent.
1949 :
C’est une année tragique car elle voit le décès de Mr Sekiryo Kaneda suite à une grave maladie. C’est son fils de 22 ans, Hiroshi Yamauchi, (un jeune étudiant en droit) qui reprend la direction de l’entreprise en 1950.
Hiroshi Yamauchi
1947 :
Après la deuxième guerre mondiale, Yamauchi Nintendo & Co devient Marufuku Co. Ltd. (qui est la filiale de distribution à l’étranger)
1933 :
Mr Yamauchi s’associe avec d’autres investisseurs (mais reste majoritaire) et renomme sa société :Yamauchi Nintendo & Co. Ces nouvelles finances permettent d’agrandir les locaux de la compagnie.

 

Et oui ! Cette fabuleuse histoire débute en 1889, lorsqu’un certain Mr Fusajiro Yamauchi crée sa petite société de cartes à jouer japonaises dans la célèbre cité de Kyoto. Son premier nom :NINTENDO KOPPAÏ. Mr Fusajiro créait et fabriquait ses propres cartes, les Hanafuda (fleur). Elles étaient l’un des jeux de société les plus populaires au Japon. Cette activité s’avère fructueuse. Elle s’accroît même rapidement en 1902 avec la fabrication de cartes à jouer de type occidental. Celles-ci connaissent un énorme succès au tout début du vingtième siècle. Ces cartes se vendent autant à l’étranger qu’au Japon ce qui décuple la production.

 

L’entreprise se porte bien. Mr Fusajiro Yamauchi décide de prendre sa retraite en 1929. Il cède sa place à Mr Sekiryo Kaneda (la mari de sa fille unique Tei Yamaushi) qui prendra le nom de MrSekiryo Yamauchi sur la demande de Mr Fusajiro.